• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le CISV et l’UNESCO

Les relations CISV-UNESCO remontent à l’origine du CISV : l’UNESCO a été impliqué dans la création du CISV et l’a encouragé. Le CISV doit tenir  l'UNESCO informé de ses activités, contribuer à la réalisation des objectifs de l’UNESCO et faire connaître à ses membres les activités du programme de l’UNESCO. Ce partenariat nous permet ainsi de contribuer aux programmes de l’UNESCO en émettant des avis, et en les faisant connaître à travers nos programmes.

Depuis sa création, l'UNESCO reconnaît aux organisations non gouvernementales qui ont des préoccupations proches des siennes le rôle important qu'elles jouent dans la coopération internationale au service des peuples. Elle a tissé avec 330 ONG internationales un réseau précieux de relations de coopération qui lui permettent d'associer la société civile à ses programmes et de diffuser ainsi ses idéaux éthiques et démocratiques.

Les relations CISV-UNESCO remontent à l’origine du CISV : l’UNESCO a été impliqué dans la création du CISV et l’a encouragé. En 1995, ces relations ont été placées sur une base informelle, puis le CISV a été admis aux relations opérationnelles et aujourd'hui, nous sommes une ONG partenaire officiel de l'UNESCO avec le statut de consultation. En cette qulaité, le CISV a des obligations envers l’UNESCO : il doit la tenir informée de ses activités, contribuer à la réalisation des objectifs de l’UNESCO et faire connaître à ses membres les activités du programme de l’UNESCO qui pourraient les intéresser. Ce partenariat souple et dynamique d'ordre intellectuel et moral lui donne à la fois un devoir et un privilège : contribuer aux programmes de l’UNESCO en émettant des avis, et en les faisant connaître à travers nos programmes.

Ces relations très riches et structurées témoignent de l’importance de son action auprès des peuples pour le développement, l’égalité, la compréhension internationale et la paix.

Le CISV a, comme les autres ONG ayant le même statut, la possibilité d’influencer le programme de l’UNESCO. Ainsi, il est invité à certaines séances de la Conférence générale ainsi qu’à des réunions de l’UNESCO. D’autre part, il participe aux consultations collectives d’ONG organisées par l’UNESCO dans le cadre de la mise en œuvre de son programme. Enfin, il est présent à la Conférence internationale des ONG qui veille à ce que les intérêts et opinions des ONG soient pris en compte dans la préparation des conférences mondiales organisées par les Nations Unies. Ainsi, en étant officiellement représenté auprès de l’UNESCO, le CISV participe, de loin et à son niveau, à la préparation de certains sujets discutés par l’ONU !

Qu’est-ce que les relations avec l’UNESCO apportent au CISV ?

Ces relations sont extrêmement importantes pour le CISV. Elles lui apportent tout d’abord une vraie légitimité. Ensuite, elles lui donnent la possibilité de s’exprimer et d’influencer l’orientation de l’UNESCO sur des thèmes qui lui sont chers comme le dialogue entre les cultures pour la paix, l'éducation non formelle, les droits de l’homme ou la jeunesse. Ces relations lui offrent aussi la possibilité de se faire connaître davantage. Et enfin, parce que le CISV n’est pas seul à avoir ces relations privilégiées avec l’UNESCO -l’UNESCO entretient des relations officielles avec 330 ONG internationales, ce partenariat lui apporte des relations avec d’autres ONG.