• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le CISV et le Conseil de l’Europe

Le CISV jouit du statut participatif à la Conférence de OING du Conseil de l’Europe depuis 1977. A travers ce statut, le CISV participe aux activités intergouvernementales en apportant son expérience et ses connaissances dans des domaines tels que l’éducation non-scolaire, les échanges culturels croisés l’éducation à la paix, et le dialogue interculturel entre enfants et jeunes.

 Le Conseil de l’Europe regroupe aujourd’hui, avec ses 47 pays membres, la quasi-totalité du continent européen. Fondé en 1949, il a pour objectif de favoriser en Europe un espace démocratique et juridique commun, organisé autour de la Convention européenne des droits de l’homme et d’autres textes de référence sur la protection de l’individu.

Depuis 1952, le Conseil de l’Europe entretient des relations avec des OING (Organisations Internationales Non-Gouvernementales - plus de 400) qui représentent la société civile : elles sont dotées du statut participatif et sont regroupées sous l’appellation Conférence des OING du Conseil de l'Europe. Elles contribuent ainsi activement au processus décisionnel au sein du Conseil de l’Europe. La Conférence des OING est un des quatre piliers du Conseil de l’Europe avec le Comité des Ministres, l’Assemblée Parlementaire et le Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux.

Participer à la Conférence des OING du Conseil de l’Europe présente de nombreux avantages pour le CISV : Tout d’abord, ce statut apporte le prestige et la reconnaissance : le CISV est reconnu et respecté au sein de la sphère des ONG internationales en tant qu’expert dans son domaine. Ce statut permet aussi au CISV de poursuivre son action pour la reconnaissance de l’éducation non-scolaire. C’est aussi l’occasion de nouer des contacts utiles au sein de la sphère des OING et de partager avec certaines d’entre elles l’expérience et la connaissance afin de continuer à progresser.

 Qu’est-ce que les relations avec le Conseil de l’Europe apportent au CISV ?

Le statut participatif à la Conférence c’est avant tout une reconnaissance du sérieux et du bien-fondé de notre action. C’est aussi une occasion extraordinaire de partager et d’échanger avec des organisations qui ont le même statut et participent aussi à la Conférence. Il nous est donné la possibilité de contribuer avec notre expertise, à des comités thématiques et même de travailler sur des publications. Enfin, c’est l’opportunité de faire du lobbying pour le CISV et d’ouvrir des portes au sein de la sphère des OING.